Je ne pense pas ce que je dis

9 notes

Une proposition pour gérer vos cercles et listes sur les réseaux sociaux

Sur les réseaux sociaux, les gens sont ce que vous souhaitez partager avec eux ! L’une des grandes nouveautés de Google+ (oh quelle innovation !) a été l’introduction des cercles, des listes améliorées. Après quelques semaines d’utilisation des cercles, je me suis rendu compte que ma façon de les gérer – celle suggérée par Google+ pourtant – n’était pas du tout pratique.

En effet, j’avais des listes pour ma famille, mes amis d’enfance, mes amis du sport, etc., mais en réalité, je ne partage pas forcément la même chose avec les membres d’un même cercle, et surtout, je partage la même chose avec un grand nombre de cercles. Si je veux bien partager mes photos de soirées avec mon frère, ce n’est pas forcément le cas avec mon père pour ne donner qu’un exemple idiot.

Alors, je me suis demandé comment je pouvais gérer plus efficacement mes listes/cercles. L’idée est de créer une liste non pas suivant l’origine des gens ou le « groupe d’amis du monde réel », mais de créer une liste pour chaque « type d’élément partagé », et j’ai alors tenté d’établir une typologie de ce que je partage sur les réseaux sociaux. Pour l’instant, j’ai décompté cinq catégories, mais cela dépend un peu des besoins de chacun.

  •  Sérieux (politique, articles de presse/de blog intéressants, etc.)
  •  Fun sans être honteux (vidéos buzz, blogs provocateurs/humoristiques, etc.)
  • Fun mais honteux (c’est drôle, mais seuls certains de mes connaissances peuvent le comprendre/le tolérer sans changer d’opinion sur moi…)
  •   Photos personnelles (vacances, soirées, etc., en excluant les photos un limites qui rentrent dans la catégorie d’au dessus)
  •    Famille (mais il n’y a pas forcément que ma famille que cela intéresse et avec qui j’ai envie de partager ces éléments)

Ce qui est sympa avec cette classification, c’est qu’il n’y a pas à réfléchir cent ans pour savoir dans quels cercles mettre quelqu’un, c’est assez évident en général. Et, lorsque vous publiez quelque chose, il n’y a pas non plus de réflexion intense à avoir pour savoir si votre contenu est sérieux, fun, un peu limite, ou bien familial !

Cette gestion des listes, où les groupes sont finalement moins nombreux, et assez statiques, permet de répondre au besoin essentiel de ne pas partager n’importe quoi avec n’importe qui de façon simple et sans se poser trop de questions à chaque ajout d’ami et à chaque partage.
Bien entendu, on perd la flexibilité que permet l’utilisation avancée des cercles de Google+, mais franchement, je préfère la perdre et arrêter de me poser des questions existentielles à chaque clic. Je trouve que Google+ reflète vraiment le caractère très « ingénieur » de cette entreprise ; pour Google, un réseau social est un outil de gestion des amis et de partage…

Classé dans google+ facebook réseaux sociaux cercles listes google plus

  1. erika-bisaillon-medias a reblogué ce billet depuis jenepensepascequejedis
  2. jenepensepascequejedis a publié ce billet